Accueil Café-Restaurants Bon moment Restaurant  » Zum Grünen Glas  » 8001 Zürich

Restaurant  » Zum Grünen Glas  » 8001 Zürich

0
0
59

Dans la vieille ville de Zürich, le restaurant « Zum Grünen Glas » n’est qu’à quelques pas du Kunsthaus et du Schauspielhaus, se présente comme un bistrot cosmopolite, un bar confortable et un restaurant, avec un mélange unique de romantisme citadin discret.

Restaurant ​​L’établissement ne manque pas d’atouts, entre les vins de grande qualité et un magnifique et insoupçonné jardin dans une court intérieur.
 Canton de Zürich dans Café-Restaurants

La carte, propose une cuisine plutôt classique, mais aussi des plats aux saveurs méditerranéennes ou exotiques. Des propositions végétariennes et de chasse (c’est la saison) la complètent. J’ai opté pour le tagesmenü (menu du jour ) avec en entrée, une salade de choux et lardons et en suite un pot-au-feu et ces légumes servi avec une sauce vin blanc, raifort.

https://maden68.wixsite.com/cuisinier-gourmand​​
Les deux plats sont joliment présentés, mais aussi bien dans l’un que dans l’autre, il manquait d’assaisonnement. La viande du pot-au-feu était de bonne qualité et était très tendre, mais pourquoi y avoir mis des courgettes ?
https://maden68.wixsite.com/cuisinier-gourmand​​
Un plat traditionnel d’hiver, mérite ces légumes d’hiver (surtout pas de courgettes) et ils doivent cuire avec le bouilli, pour faire réellement un pot-au-feu. Pour conclure mon repas j’ai commandé un espèce de mille feuilles vanille maison, à 9.- chf. accompagné d’un shoot de fruits rouges. C’était simple et bon, grâce notamment à son feuilletage très croustillant.
https://maden68.wixsite.com/cuisinier-gourmand​​
La bonne surprise de ce repas, restera quand même les deux vins Zürichois, commandés pour mon repas. Un vin blanc de cépage « Kerner « 2018 de Landort à 8,50 chf, à la couleur jaune verdâtre vif. Au bouquet intense de fruits exotiques, de pamplemousse et de pêche et une bouche complexe, racé et puissante. J’avoue que je ne connaissais pas ce cépage, alors j’ai fait mes recherches sur internet et ça donne : Kerner est originaire de Lauffen am Neckar, au sein de l’institut de recherche et d’enseignement sur le vin et la fruiticulture de l’État de résidence. En 1929, le chercheur sur la vigne August Herold a croisé le Trollinger rouge et le Riesling blanc. Landolt a été le premier à planter Kerner en Suisse dans les années 1990.
 Hôtel dans Français​​
Pour accompagner ma suite, lui aussi à 8,50 chf un verre de cuvée rouge «Ocioto», un assemblage de : Pinot Noir, Garanoir, Regent, Maréchal Foch, Léon Millot, aux arômes de baies rouges, de raisins secs et de prunes, il était tout simplement délicieux ! Là aussi de nouveaux cépages découverts dans cet assemblage et de nouveau une recherche internet:

Régent : Hybride Diana et Chambourcin obtenu en 1967 à la station de recherches de Geilweilerhof (D), il a été nommé en référence au fameux diamant « Le Régent » (140.5 carats) trouvé en Inde. Ce cépage interspécifique est très précoce, très résistant au froid et aux maladies fongiques, et adapté aux régions septentrionales. En Suisse, on le trouve particulièrement dans les cantons de Zurich et Schaffhouse où il donne des vins généreux, avec des tannins soyeux.

Maréchal Foch : Hybride artificiel Millardet et Grasset 101-14 OP × Goldriesling, ce cépage a été obtenu en 1911 à Colmar (Alsace, F) et nommé en l’honneur du Maréchal Ferdinand Foch, général français. C’est un frère du Lucie Kuhlmann et du Léon Millot. Très précoce et résistant au gel hivernal, il est cultivé en Suisse dans les climats frais, principalement en Suisse allemande où il donne des vins intensément colorés et tanniques.

Léon Millot : Hybride artificiel Millardet et Grasset 101-14 OP × Goldriesling obtenu en 1911 à Colmar (Alsace, F), le Léon Millot a été nommé en l’honneur du président de la Société Vosgienne de Viticulture. C’est un frère du Lucie Kuhlmann et du Maréchal Foch. Très précoce et résistant, il est cultivé en Suisse dans les climats frais, principalement en Suisse allemande où il donne des vins intensément colorés.

https://maden68.wixsite.com/cuisinier-gourmand​​Pour conclure, ce fut un agréable repas, mon addition : 52.- chf.
Dommage que le menu était aussi fade. Si vous ne parlez pas l’allemand et encore moins si vous ne le lisez pas, vous n’allez pas être gâté, car le personnel ne vous sera pas d’un grand aide, pour vous aider à faire votre choix sur la carte.

 

Restaurant Zum Grünen Glas

Untere Zäune 15

8001 Zürich

Tel : 044 251 65 04

www.grunesglas.ch

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par vinnegos
Charger d'autres écrits dans Bon moment

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Agréable premier janvier, au Chalet du Soldat Jaun 1656

Magnifique journée, en plus, la première de l’année. ​​ Elle débute par une belle promenad…