Accueil Café-Restaurants Auberge de Bogis-Bossey à Bogis-Bossey

Auberge de Bogis-Bossey à Bogis-Bossey

0
0
149
Suprème de volaille fermier à la morille

Décevante soirée que celle de mercredi 5 juin 2013 et notamment grâce au service complètement à côté de ces pompes, ou alors totalement incompétent ! Pourtant  quand  j’invite, des amis, je choisis au mieux mes restaurants, et là ce soir quand même un 15 Gault Millau, et ceci depuis plus d’une dizaine d’années. J’ai aussi choisi cette table sur le site « La fourchette »pour profiter du 50 % sur l’addition de ce restaurant et je réserve au café. Nous arrivons à 19h30, et nous constatons un vent de panique derrière le bar. Le serveur court à droite à gauche, pourtant pas grand monde au café et guère plus au restaurant. Le patron (le chef) donne lui aussi un coup de main et ce plein de la mauvaise organisation du service.  Enfin, on nous installe à notre table et plus de 25 minutes plus tard nous recevons enfin nos boissons, oui ! Le chef en personne, prend notre commande sinon pas sûr qu’elle aurait été prise ce soir.

 

Auberge de Bogis-Bossey à Bogis-Bossey dans Café-Restaurants img_0364-300x225

Rillettes de saumon

 

Ah je dois encore préciser, qu’au café nous avons reçu les cartes restaurant et café, et nous pouvons choisir dans les deux à sa guise. Bizarre quand même ? Bref nous choisissons, comme entrées : une fois rillettes de saumon mariné aux betteraves à 24 frs, une fois  escalopes de foie gras de canard croustillantes au vinaigre de cassis, mais pas croustillantes du tout !

 

img_0363-300x225 Foie gras dans Décevant

Escalopes de foie gras croustillantes

Elles étaient coupés beaucoup trop fines pour ça et quand même facturées 38 frs, et pour moi une assiette de féra rôtie et incisée à la confiture d’olives, courgette et réduction de tomates, à 20 frs en entrée.

 

 

img_0362-e1370772618269-225x300 Rillettes dans Elevé

Filet de féra rôti

C’était un plat des années 80/ 90 sans intérêt particulier : une sauce tomate, trois tranches de courgettes et un peu de confiture d’olives. Bon ?? Je pense que le patron devrait inscrire son chef à top chef. Lors de ces émissions, j’ai vue plein de jeunes chefs, y servir des assiettes nettement plus originales, aussi bien dans la présentation que dans leurs construction, mais bref ! Top chef n’est pas arrivé jusque-là. Pour les plats principaux : une fois ris de veau au jus d’ail et cassoulet aux petits salés (36 frs), classique, classique !

 

 

 

img_0368-300x225 Rognon de veau

Ris de veau, jus à l'ail

Un caillon (pour info du porc, mais je dirais qu’il est chère cette année, 41frs l’assiette et pas sûr qu’il y avait 100 gr de viande ?) en croûte d’airelles (introuvable la croûte ?) et noix de pécan. Un plat beaucoup trop chère vu la portion servie, mais surtout une sauce au pécan vraiment pas bonne.

 

img_0367-300x225 Saumon

Caillon en croûte d'airelles

Bon il faut dire que cet ami avec commandé des rognons, mais le patron et chef de cuisine n’était pas au courant qu’il n’y en avait plus de plus, une fois de plus gros problème d’organisation. Pour moi la roulade de volaille fermière aux morilles fraîches et à l’ail des ours à 39 frs. Question maintenant, pourquoi un « s « à morilles ? Une petite morille coupée en quatre, pour finir avoir que deux petits morceaux en tout et pour tout ! Alors l’intitulé du plat est faut, ou il y avait une faute d’orthographe dans la carte ? Je vous passe le reste des détails sur le plat, la sauce qu’il n’y avait pas et la garniture.

 

img_0365-e1370773241470-225x300 Vaud

Roulade de volaille fermier à la morille

Passons maintenant au service du vin. Au début du repas avec le patron ouiiiii, après plus, il n’était plus là ! Bon, vous me direz que nous étions au café, sauf que notre bouteille était sur le bar et que pour pouvoir profiter de notre vin en mangeant, il a fallu le chercher sur le bar. Je tiens aussi à préciser que le repas a été très long avec beaucoup d’attente. Nous recevons la carte des desserts, que nous ne prenons pas, vraiment trop déçus, sauf un ami qui commande une assiette de fromages. Il ne là jamais vu, et après 25 minutes d’attente je là décommande et commande deux cafés et l’addition. A ce moment notre serveur arrive et nous signale qu’il ne l’avait, pas oubliée, mais pas trouvé ! Trouvé quoi ? Le chariot de fromages ou le patron qui devait la faire ? Dans la formation d’un serveur il y a aussi le service du fromage et comme le chariot était au restaurant, alors allez comprendre ? Bref l’addition arrive 10 minutes plus tard, ils l’ont fait à deux et bien sûr, elle est fausse. Alors rebelote, 5 minutes de plus pour la refaire ! Bon nous pouvons enfin partir, je dois quand même dire que tout n’était pas mauvais ce soir, notamment le café, qui a été offert, et la bonne bouteille de Syrah domaine du Paradis à Satigny « Diable Noir ». Une addition à 173.50 frs avec un rabais de 50% sur la nourriture et avec une bouteille d’eau à 6.00 frs et 3 dl de chasselas de la région. Alors maintenant y aller ou pas ? A vous de voir, personnellement moi j’y retournerai plus.

Auberge de Bogis-Bossey

Ch.de la Pinte 1

1279 Bogis-Bossey

Tel : 022 77 66 326

www.auberge-bogis-bossey.ch                                                                                                                                                                        

Restaurants dans les environs:

Le Rectiligne, Divonne-les-bains 

Auberge de L’Union, Arzier 

 Glow, Hôtel Président Wilson, Genève 

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par vinnegos
Charger d'autres écrits dans Café-Restaurants

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Restaurant « Glow » Hôtel Président Wilson à Genève

Brunch du dimanche 22 avril 2013 au restaurant «Glow« de l’hôtel Président Wilson, avec un…